UN PEU D'HISTOIRE

PRESENTATION

 

Surface: 2445  hectares. Altitude: 200 mètres (367 m e haut du Puech Bartelié). ; Nombre d'habitants: 912 en 2012.

Situé à une vingtaine de kilomètres au Nord Ouest de Montpellier, l'espace communal de  La Boissière peut être défini par son caractère rural et forestier. Il s'agit en général d'un écosystème dit de guarrigue dominé par le chêne vert, le chêne kermès et le genévrier sur sol calcaire, et par l'arbousier et le chêne blanc sur les sols plus siliceux. Le nom de La Boissière serait d'ailleurs tiré d'un arbuste très répandu: le buis.

Des collines de plus de 300 m d'altitute entourent une plaine parcourue en périodes de fores pluies par le ruisseau du Coulazou (un affluent de la Mosson qui la rejoint au Sud Ouest de Saint Jean de Védas).

 

 

HISTORIQUE

 

L'espace communal actuel de La Boissière a connu une occupation humaine précoce. Un habitat préhistorique de l'âge du bronze est attesté sur le versant Est du "Védas". Ce qui caractérise l'histoire de ce territoire au cours du Moyen-Age c'est surtout la faible densité et la dispersion d'une population dépendante de seigneuries différentes. Il faudra attendre le XVième siècle pour que naisse une communauté boissièroise à proprement parler, vivant sur un territoire aux limites proches de l'espace communal actuel.

 

Les ressources et activités économiques n'ont guère évolué pendant 10 siècles: Jusqu'au XIXème siècles, l'exploitation forestière et l'élevage ont constitué l'essentiel des revenus de la communauté. Les caractères démographiques eux aussi sont restés très stables. Le Village a été constamment l'espace le plus peuplé, mais sa part a toujours oscillé autour de la moitié de la population. Les Mas d'Alhem et d'Agrès ont concentré chacun d'eux 20% du total, le reste des habitants se répartissant entre les mas de Cauvy, de Bonniol, d'Amadou, de Bélaure, et de St MArtin. Cette dispersion de la population explique que le Hameau de St Martin, ou se trouve l'église paroissiale, ait accueilli aussi l'école et la mairie jusqu'en 1940.

 

Le chiffre de population, lui même, est resté d'une étonnante stabilité: 311 habitants en 1791, 349 en 1922, 253 en 1975. Pourtant entre la fin du XIXème et la fin du XXème siècle, la vie a bien changé ! Les revenus de l'exploitation forestière ont déclinés; la vigne s'est imposée comme une monoculture encouragée par les débouchés offerts par l'arrivée du chemin de fer en 1894. Dans les années 1920-1930, l'exploitation de la Bauxite au mas Neuf et au Travers des Romarins a momentanément dynamisé un secteur jusqu'alors inexistant. Le Village va alors petit à petit, non sans que cela provoque la colère des Mas, centraliser les batiments collectifs de la communauté: en 1924 le monument aux morts, en 1940 l'école, en 1965 la mairie (dans ses locaux actuels).

 

Mais l'évolution principale du dernier tiers du XXème siècle réside dans l'évolution sociale de la population. Avec la fermeture de la ligne Montpellier/Rabieux en 1953, la fin de l'exploitation de la mine de la Bauxite,  les crises des années 1970 dans la viticulture, populations et activités traditionnelles déclinent, conduisant même à la fermeture du groupe scolaire en 1972.

 

Dans le même temps, Montpellier devient un pôle tertiare attractif. Le prix de l'immobilier y explose, repoussant vers des périphéries, ou le terrain est moins onéreux et la qualité de vie meilleure, des familles des classes moyennes.

 

La Boissière va, entre 1975 et 1999, connaître une expansion continue et soutenue de sa population : 404 habitants en 1982, 594 en 1990, 718 en 1999. Il fallut que les équipements et infrastructures suivent : L'eau courante arrive dans les foyers à partir de 1965 (mais seulement en 1975 au Mas d'Agrès!), l'école ré-ouvre en 1987 aux élèves de maternelle d'abord, puis à tous les enfants du primaire en 2000.

Maire : M. Jean-Claude CROS (sans étiquette politique)

6 rue de la Poste

34150 - La Boissière

Tél : 04 67 55 40 59

 

Site officiel de La Boissière

http://www.laboissiere34.fr

 

Code INSEE : 34035

Code postal : 34150

Population : 882 habitants

Superficie : 24 km²

Densité : 37 hab/km²

Altitude : 210 m

Longitude : 3.645000 E

Latitude : 43.664165 N

 

La Boissière est une ville de France, située dans le département Hérault, de la région Languedoc-Roussillon.

Les habitants de La Boissière sont appelés les Boissièrois, Boissièroises.

Les 912 habitants de la commune vivent sur une superficie de 24 km² avec une densité de 37 habitants par km² et une moyenne d'altitude de 210 m.

 

Languedoc-Roussillon ; Département: Hérault

Arrondissement : Lodève (34000)

Canton : Aniane


 

 

 

Les villes voisines sont:

Argelliers, Saint-Paul-et-Valmalle, Montarnaud, Puéchabon, Aniane.

La commune de La Boissière se situe dans l'est du département de l'Hérault, dans les montagnes séparant le Montpelliérain de la vallée du fleuve Hérault. Le village se trouve à environ 17,5 kilomètres à l'ouest et à vol d'oiseau du centre historique de Montpellier et à cinq kilomètres à l'est d'Aniane le chef-lieu du canton à proximité du fleuve.

 

Le territoire communal de 24,45 kilomètres carrés s'étend vers le nord depuis sa limite longeant la route nationale 1093, comprenant une vallée centrale entourée de trois massifs forestiers. Au nord et à l'est, ils culminent à plus de 260 mètres ; celui à l'ouest atteignant 367 mètres d'altitude au Puech Bartelié où est installée une tour de télécommunications. Dans la plaine centrale, où se trouvent la presque totalité des habitations et des cultures agricoles, coulent plusieurs ruisseaux rejoignant le Coulazou qui quitte la commune au sud-est pour se diriger vers la Mosson. Au nord-ouest, les résurgences et le ruisseau de Gassac s'orientent vers la vallée de l'Hérault que ce dernier rejoint entre Aniane et Gignac.

 

Dans la plaine, l'habitat s'est développé en bordure de forêt. Le village de La Boissière se situe au nord au croisement en étoile de cinq routes départementales menant, dans le sens des aiguilles d'une montre depuis le Nord, à Argelliers (route D27E3), Montpellier par Montarnaud (D111), Saint-Paul-et-Valmalle (D27), Aumelas et la route N109 (D27E4 et réseau local), et Aniane (D27). Sur environ deux kilomètres au sud-ouest du village, le long de la route D27E4, se trouvent plusieurs anciens mas et nouvelles habitations. Autour de deux autres mas, se sont développés des hameaux de villas à partir de la fin du XXe siècle : Mas d'Alhem au sud et Mas d'Agrès à l'est.